top of page

Comment identifier ses compétences et les valoriser ?

Connaitre ses compétences et savoir les mettre en valeur est un exercice fondamental, tout au long de sa carrière, et à fortiori lorsque l’on veut faire évoluer son projet professionnel.

Naturellement, pour faire évoluer son parcours pro, il faut avoir conscience de ses propres compétences et de celles que l’on veut encore développer. Ensuite, il faut savoir les mettre en valeur et au service du futur projet professionnel. Or, dans la grande majorité des cas, nous sous-évaluons nos compétences.

Dans cet article je vous partage une méthode s'appuyant sur vos expériences pour parvenir une vision claire et juste de votre potentiel. Je vous donne des exemples concrets et des exercices d’auto-coaching pour mettre en pratique les clés que je vous présente.


Pour écouter la version audio, ici l'épisode enregistré pour le Podcast Chance - Et sinon, le boulot, ca va ?


Qu’est-ce qu’une compétence ?


Une compétence est une capacité à mobiliser ses ressources pour atteindre un résultat.

La racine étymologique signifie “aptitude” ou “capacité”. Elle reflète l'idée d’agir de manière efficace.

On développe les compétences à 10% par l’apprentissage et à 90% par l’expérience et l'interaction avec les autres. Bonne nouvelle !! Nous avons donc tous le potentiel de développer une compétence (à l'inverse d'une qualité, qui est plutôt un trait de caractère).

 

On peut distinguer :

-  les compétences métiers et techniques - hard skills - liées à la pratique professionnelle.

Ex. gérer des stocks, former à l’utilisation d’un logiciel

-  les compétences humaines - soft skills - compétences relationnelles

Ex : le leadership, l’assertivité, l’écoute

- les compétences folles - mad skills - qui soulignent votre singularité. Votre valeur ajoutée.

Ex : si vous êtes bénévole secouriste, probablement la capacité à garder son sang-froid

 

Identifier ses compétences est un processus introspectif enrichissant qui présente pourtant des défis. En effet, avoir une vision claire et objective de l’ensemble de ses compétences est difficile pour la plupart des individus. Dans la grande majorité des cas, nous sous-évaluons nos compétences.


Pourquoi est-ce si difficile de les identifier ?


Nous sommes influencés par nos biais cognitifs (des croyances, des peurs, des schémas) et le contexte dans lequel nous nous trouvons. C’est ainsi que nous percevons nos propres aptitudes à la baisse ! Plusieurs raisons expliquent cela…

-  les difficultés à prendre du recul et à être objectif. Il arrive que l’on ne voit plus des compétences que l’on utilise tous les jours comme la polyvalence ou la capacité à résoudre des problèmes. On ne va pas penser à les identifier, pourtant, elles sont bien là !

-  les croyances négatives et le manque d’estime de soi, qui vont conduire à minimiser, ou même ne pas considérer comme telle une compétencePar exemple, Morgane, ingénieure produit, croit être mauvaise communicante par timidité donc elle n'identifie pas sa capacité à être pédagogue avec ses équipes ni son influence au sein de son groupe.

-  le fait de se comparer aux autres peut fausser notre perception d’une compétence dont on dispose. Par exemple, Betty, journaliste brillante, se compare à ses sœurs, toutes 2 médecins, voie royale pour ses parents. Elle n’a pas conscience de ses capacités d’investigation, d’analyse et de communication, car, pour elle, seules les compétences dites « scientifique » sont valables.

-  enfin, certaines compétences sont complexes à définir, sont multidimensionnelles, ou difficiles à dissocier d’un contexte. Par exemple, la résilience va être associé à un événement difficile.

 

Résultat, identifier ses compétences revient à vouloir compter ses billes, mais nous ne comptabilisons que celles qui sont dans notre sac et celles qui sont en verre (nos biais) alors que nous avons des billes restées dans la poche et d’autres qui sont en terre, que nous n'avons donc pas identifiées. Résultat, nous évaluons mal notre stock de billes… comme nous évaluons souvent à la baisse l'ensemble de nos compétences !


Comment dépasser ces biais et prendre conscience de l’ensemble de ses compétences ?


On a vu qu’une compétence est une capacité à agir efficacement. Donc, si j’ai déjà réalisé une action, avec succès – à fortiori dans un contexte difficile – alors elle fait partie de mes compétences. Par ailleurs, on a vu que 90% des compétences se développent avec l’expérience.

 

L’idée est donc de s’appuyer sur des réalisations probantes, des expériences vécues, pour mettre en lumière ses compétences. Voici le principe en 5 points :

Identifier un évènement, un projet ou une situation, du domaine pro ou du domaine perso, dans lequel vous avez rencontré des difficultés à dépasser pour atteindre un objectif. En observant toutes les actions réalisées pour atteindre le résultat visé, vous pouvez factuellement en déduire vos compétences mobilisées. Si vous les avez mobilisées, c'est que vous les avez !

 

Ex : Inès, Directrice de Clientèle, est chargée de développer et fidéliser un portefeuille de clients. Elle s’est trouvée confrontée à l’un d’entre eux, refusant de payer une facture de 500k€ à la livraison du projet, alors que le devis avait été validé et signé 6 mois plus tôt. Dans ce contexte et devant ces difficultés, elle a mis en place plusieurs actions telles que ‘’rechercher et rassembler tous les documents justifiant le travail effectué’’, ‘’préparer un argumentaire’’, ‘’organiser des réunions en interne et avec le client pour trouver un terrain d’entente’’, ‘’apaiser les tensions’’, ‘’proposer un avoir pour étaler le paiement de la somme due’’, etc…

Résultat, le client a fini par payer. Inès peut ainsi affirmer qu’elle a des compétences en termes de capacité d’analyse et de synthèse, elle sait faire preuve de rigueur, sait apporter une solution concrète, sait à négocier dans un contexte tendu, à mettre en place une stratégie, etc…


Les 4 intérêts de cette méthode

 

= > Présenter ses compétences de façon factuelle et objective – c’est à dire en s’appuyant sur des faits et des résultats probants – Solide et Irréfutable !

 

=>  On voit bien que les compétences découlent directement des actions mises en place. Donc en listant de la manière la plus exhaustive possible les actions effectuées, vous remettez à jour des compétences effacées par les biais. Vous développez ainsi une vision plus complète et précise de vos forces. Ines, par ex., qui se pensait incapable de négocier quoi que ce soit, prend conscience qu’elle est capable d’apporter des solutions en situation de crise.

 

=> S’appuyez sur des situations vécues, à fortiori difficiles permet de prendre conscience de tout ce que vous avez déjà accompli avec succès. Or, des compétences identifiées de façon factuelle et objective… c’est très bon pour l’estime de Soi ! Car les actions sont la gymnastique de la confiance en Soi. C’est donc un moyen très efficace pour mettre en sourdine une croyance limitante.

 

 =>  Les challenges existent aussi dans la vie privée. Regardez toutes les compétences que vous développez dans le domaine personnel ! J’ai souvent l’exemple de mères de famille qui ne réalisent pas qu’elles savent gérer un budget, coordonner plusieurs agendas en même temps, savoir convaincre des enfants réticents, avoir une vision à moyen et long terme, gérer les stocks, etc… Ce sont des compétences de gestionnaire de PME !

 

Ce n’est pas parce que vous ne les utilisez pas au travail que vous ne les avez pas ! Vous n’avez simplement pas toujours l’occasion de les utiliser.


La transférabilité des compétences


On vient ici sur une caractéristique essentielle des compétences : elles sont transférables !

D’un contexte à un autre, mais aussi d’un poste à un autre.

 

Faisons un jeu, comparons deux métiers qui — de prime abord — n’ont rien en commun :

Responsable marketing opérationnel et Chef Cuisinier.

L’un comme l’autre va utiliser ses compétences permettant de communiquer efficacement, d’analyser des données et de planifier stratégiquement des ressources.   

Communication efficace…

  • avec les autres services (communication, produit…)

  • pour coordonner le travail de l’équipe de cuisine.

Analyse de données…

  • sur les retombées d’un dispositif

  • sur les préférences des clients et les coûts des ingrédients.

Planification stratégique…

  • ses budgets

  • ses menus pour gérer les ressources et les délais.

 

On voit bien que si l’on décompose les actions liées à un métier comme analyser, communiquer efficacement, planifier, on retrouve les compétences communes entre des métiers à priori très éloignés.

Et c’est précisément la transférabilité des compétences qui va vous permettre de convaincre que vous avez une compétence, convaincre de la “faisabilité” de votre projet d’évolution de carrière ou de reconversion.

 

Comment valoriser ses compétences ?


Outre les compétences qui se justifient par des certifications, diplômes et tests d’aptitudes techniques et professionnelles, il est des compétences qui ne s’illustrent que par l’expérience.

Je prends l’exemple de Clara, responsable marketing, qui veut se réorienter vers le métier de coach. Elle identifie « l’écoute active » comme l’une des compétences requises mais ne sait pas comment convaincre qu’elle a cette compétence.

J’ai alors demandé à Clara :

-  Dans quelle situation professionnelle as-tu utilisé ta capacité d’écoute ?

-  Quels étaient les résultats ?

 

Lorsque vous ne savez pas comment justifier une compétence, identifiez une ou plusieurs situations dans laquelle vous l’avez utilisée avec succès. C’est probant, concret, irréfutable.

Les compétences se développent et s’expriment à 90% par l’expérience.

Cela vous rappelle une méthode ?


EXERCICE PRATIQUE POUR IDENTIFIER SES COMPETENCES


Avec un papier et un crayon…

=> Faites un tableau à 5 colonnes (Situation / Enjeu / Actions / Résultats / Compétences).

Décrivez brièvement une situation pro ou perso, dans laquelle il y avait un challenge, un enjeu (col. 1 et 2)

Ecrivez au présent et à la 1ère personne du singulier, toutes les actions que vous avez menées (faites une liste exhaustive - col. 3).

Ecrivez ensuite les résultats tangibles et concrets qui en découlent (col.4).

Enfin, écrivez les compétences que vous avez sollicitées pour y parvenir (col.5)

=> Recommencer 4, 5, 6 fois ou plus, en choisissant des situations du domaine pro et du domaine perso

pour élargir votre champ d’investigation.

=> Lorsque vous aurez identifié les dizaines de compétences dont vous disposez (oui, au bas mot),

listez les puis classez les par domaine de compétences. Sachant que certaines rentrent dans plusieurs domaines. Ex : "Écoute active" est une compétence qui va à la fois dans le domaine des compétences en Communication, Commercial et Management.



Avoir cette vision claire et objective de vos compétences vous permettra, le moment voulu, d’aller piocher dans votre sac de billes celles qui vont vous être nécessaires pour développer votre futur projet professionnel. Et s’il s’avère que vous n’ayez pas toutes les compétences, requises.

Du moins pas encore… souvenez vous qu’une compétence, ça s’apprend !


S’il en est une qu’il vous faut alors nécessairement, c’est la capacité d’apprentissage.

Et celle-ci, je sais à coup sûr que vous l’avez déjà. N’est-ce pas ?



Au micro du Podcast Chance - Et sinon, le boulot, ca va ?


Si vous souhaitez écouter l'épisode, c'est ici !




N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou besoin d'être accompagné.e sur ce sujet !

Commenti


bottom of page